Et si vous adoptiez la positive attitude dès aujourd’hui ?

Découvrez en 5 étapes comment intégrer cette philosophie, cet art de vivre à votre quotidien.

A la recherche de notre bonheur à partir de nos émotions, comportement et pensées positives.

La psychologie positive a tout pour plaire car elle permet d’agir pour un bien-être individuel et collectif, comme cela ressort de nombreuses études. Elle est née de recherches de pratiques qui rendent heureux, et comment elles peuvent être appliquées à autrui.

Ses bienfaits se font ressentir tant au niveau mental que physique.

Les symptômes de dépression sont réduits de manière significative (fatigue, tristesse, perte d’appétit,…).

Trois grands principes régissent la psychologie positive :

  • la gratitude
  • l’optimisme
  • l’altruisme

Commencez par identifier vos forces de caractère. C’est une excellente manière de retrouver confiance en soi et son image.

Tentez quelques exercices d’empathie (au travers d initiatives sociales, en vous mettant à la place de vos interlocuteurs, développez votre sens de l’écoute bienveillante, …).

Gardez à l’esprit que la psychologie positive ce n’est pas de voir le monde à travers de lunettes roses, mais de trouver ce qui est rose dans toute situation.

Il ne faut pas nier la souffrance, les problèmes, mais plutôt adapter son point de vue.

Et rappelez vous toujours que VOUS êtes la personne qui sait le mieux ce qui est bon pour VOUS.

Faites-vous confiance, écoutez-vous.

Trouvez la/les méthodes qui vous conviennent le mieux.

1er principe : le ratio de losada : 2,9013

Rappelez vous que pour maintenir un équilibre positif dans vos discussions, vos pensées, vos interactions, pour augmenter la productivité ou l’humeur  d’une personne ou d’un groupe, il est important de formuler 3 (2,9031) paroles positives pour 1 négative.

Faites dès à présent le bilan de votre journée avec votre conjoint, vos enfants, vos collègues …

Prenez conscience et acceptez la situation telle qu’elle est.

Prenez note, listez vos conversations et dès le lendemain, tentez de faire de votre mieux (cf. accords toltèques), de vous améliorer.

2ème principe: cultiver sa gentillesse

Saviez-vous qu’être gentil, attentif , serviable, ca rend heureux ? Et savez-vous pourquoi ?

Tout simplement car cela améliore nos relations avec les autres, ce qui nous revient inévitablement, vu qu’ils nous renvoient à leur tour du positif. Cela augmente notre estime de soi et nous rend moins coupables des difficultés des autres vu que l’on a pu, à notre niveau, les aider ne fut-ce que momentanément.

Que ce soit par un compliment, un sourire, une aide, un geste affectueux, un partage ,… tentez chaque jour de faire ce petit geste vers l’autre.

3ème principe : exprimer sa gratitude

Prenez l’habitude de remercier et de dire pourquoi.

Pas juste le “merci” bateau et sans âme.

Essayez plutôt : “Merci de m’avoir aidé, merci de m’avoir écouté, merci pour ce partage”.

Allez même plus loin. Ne dites plus “désolée d’être en retard” mais “merci de m’avoir attendu“.

Vous sentez la différence dans ces deux messages ?

Nous sommes conditionnés, dans la société actuelle, à être focus sur le négatif.

Cette technique est sans limites, le pouvoir des MOTS est infini sur MAUX.

Je vous propose d’essayez même l’exercice suivant : notez votre humeur actuelle, sur une échelle de 1 à 10. Dressez maintenant une liste de 20 choses positives dans votre vie, qui vous nourrissent et vous rendent heureux.

Après cela, où se situe votre curseur sur l’échelle de votre humeur actuelle ?

4ème principe : l’écriture auto-analytique.

Cette technique permet de canaliser  notre attention, afin d’aller en profondeur.

Revenir par écrit sur un événement difficile permet déjà d’alléger celui-ci, de le déposer (au propre comme au figuré) sur le papier.

C’est d’ailleurs un des piliers de la résilience, nous en parlons dans l’article que vous découvrirez via ce lien.

5ème principe (et c’est mon préféré) : SOURIRE !

Le simple fait de faire le mouvement de sourire permet la libération d’hormones de bien-être par notre cerveau (de l’endorphine, appelée également « hormone du bonheur », aux vertus anti-stress reconnues).

Alors que vous soyez heureux ou non, pensez à sourire spontanément 🙂

“Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,
Il ne dure qu’un instant, mais son souvenir est parfois éternel,
Personne n’est assez riche pour s’en passer,
Personne n’est assez pauvre pour ne pas le mériter,
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l’amitié,
Un sourire donne du repos à l’être fatigué,
Donne du courage au plus découragé
Il ne peut ni s’acheter, ni se prêter, ni se voler,
Car c’est une chose qui n’a de valeur qu’à partir du moment où il se donne.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu’un qui ne sait plus sourire,
Soyez généreux donnez-lui le vôtre,
Car nul n’a autant besoin d’un sourire
Que celui qui ne peut en donner aux autres.
Raoul Follereau”

 

 

A bientôt chez Espace-coachs

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.